Jaujac en Ardèche

Messages

Créez gratuitement votre formulaire de contact :
  • Mireille de Marchi, Marseille, France
    Jaujac, mon coeur d'enfance, mes 400 coups d'adolescence, toutes mes vacances se passaient dans ce village de douceurs... et quand on retournait à Marseille, Théo, le patron du "bar des chasseurs" nous jouait au saxo "ce n'est qu'un au revoir mes frères", pure émotion ! On allait dans la cuisine de son bar pour regarder la série télé "Angélique Marquise des anges" car on n'avait pas la télé, ni le téléphone, ni le micro-onde, ni le lave-vaisselle, etc... on n'avait pas grand chose mais on ne manquait de rien... Bon c'était il y a au moins 35 ans !! j'allais à la bibliothèque, à côté de l'église, ça sentait bon les livres, une vieille dame s'y trouvait (je ne sais plus son nom mais j'ai un très bon souvenir d'elle), je prenais souvent les BD de "sylvain et sylvette"... Le soir on était tous sur la place du village, ça jouait aux boules, ça riait, ça chantait, des hippies jouaient de la guitare sèche sur les cabinets (oui j'ai bien dit sur les cabinets !) et on dansait... J'admirais le groupe musical "les Jacksons Moute", groupe mythique de Jaujac qui m'a appris le goût du rock n'roll... On se baignait au Moulin (où j'ai failli me noyer !), pour accéder à cette rivière on traversait une allée d'orties, fallait pas se faire piquer !! On allait aussi à la Turbine, au Gour Pâle, et quand il pleuvait, on ne rentrait pas, le plaisir authentique c'était de rester dans l'eau sous la pluie (on ne le disait pas aux parents car ils craignaient la foudre), on se régalait aussi à frotter les fleurs roses (je ne sais pas le nom de ces fleurs) dans nos mains mouillées, ça faisait de la mousse comme du savon, on sifflait avec les feuilles des arbres, que des choses simples qui nous apportaient vraiment beaucoup de joie... on avait à peu près 10 ans... Bon j'arrête d'écrire car je pourrais remplir un livre de souvenirs et d'anecdotes sur Jaujac...
    Jaujac c'est un livre, le livre de la vie... et j'y retourne quelquefois pour m'y ressourcer... Surtout j'essaie de ne pas rater la fête "internationale" du 15 août !
  • Boris Bernard, Grenoble, France
    Le pays de ma belle-mère, les vieux jouant aux boules sur la place, les apéros au bistrot qui ose fermer un 15 Août parce qu'il y a trop de monde et le patron qui nous invite à boire un coup en face (Abel il s'appelait), le paysage merveilleux, les ballades, les baignades, la nature, l'habitat, tout le village est un régal (la turbine, le volcan, le chastelas, la place...) les habitants avec leurs habitudes, leur patois, leur bienveillance, leur gentillesse, leurs plats typiques, aux noms typiques, aux goûts typiques aussi ( sanguette, maouche, crique...), la course aux ânes, la foire au mois d'août, le marché, les bals.... et plus récement l'art dans la nature une super idée en plein accord avec le site... Quel régal ce village ! Peut-être un peu victime de son succès, Jaujac n'est pas encore dénaturé mais avec les vieux qui nous quittent, je crains de voir partir un peu de l'âme de ce village hors du temps, mais pas à coté de son époque, préservé et vivant, un petit coin de paradis en somme où je me rends le plus souvent possible et à chaque séjour la magie opère. A bientôt Jaujac
  • Patrick, Avignon, France
    Jaujac c'était il y a 30 ans, j'avais 10 ans, on se piquait dans les orties, on se baignait dans la rivière, on piquait des pommes dans le champ de la vieille qui nous voyait de sa fenêtre et tapait aux carreaux pour nous faire fuir! Mais on avait assez de pommes pour les filer aux vaches près de notre belle et vieille maison de vacances, le long d'un chemin qui partait de l'église, et il y avait aussi 2 petits chatons à qui on donnait du lait, les écrevisses que l'on pêchait, la place du village, l'église qui sonnait tout le temps, les orages le volcan... C'était l'année ou j'ai reçu ma première montre, une Timex ! et c'était surtout notre jeunesse oui, merci jeunesse merci.
  • Elisabeth, St Denis, La Réunion
    Je me souviens de Jaujac, merveille parfaite sous le Tanargue, soleil d'août, ou orages, avec son clair Lignon, les chèvres de Mme Dumas dans les années 60, et à 10000 km, quelle nostalgie de ce beau village d'Ardèche !

***

L'Etoile Maison d'hôtes à La Bastide-Puylaurent en Lozère

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.